La découverte des décors en coulisses avec Frank Aracil leur concepteur ©Rachel Z
sur-titre Education aux médias

Prix Jeune critique lyrique : Mozart invite les scolaires à ses noces !

Publié le

Le Concours de la Jeune Critique Lyrique s’invite aux « Noces de Figaro » à l’Opéra de Clermont-Ferrand. Collégiens et lycéens se mesurent avec une curiosité accrue et un bonheur jamais démenti au génie du Divin Mozart !

©Rachel Z

N’accordez plus aucun crédit aux discours déclinistes fustigeant les jeunes générations ! Parlons-en de la bien nommée génération 2 point zéro, prétendument numérico-dépendante car intoxiquée qu’elle serait aux écrans. L’opération montée conjointement par Clermont-Auvergne-Opéra et la Fondation Varenne remet les pendules scolaires à l’heure de l’art lyrique. Qui eût imaginé un instant des adolescents s’aventurer sans complexe dans la jungle de l’Opéra ?

Les collégiennes de Teilhard Chamalières au foyer de l’Opéra  visiblement conquises ©Louise Seoane

Quelque trois cents d’entre eux venus de Roanne, Le Puy-en-Velay, Gerzat, Cournon et Limoges se sont familiarisés aux arcanes de l’expression lyrique sous la conduite attentive de Rachel Zatla, responsable de la médiation. Au menu : visite des coulisses, découverte de la réalisation des décors avec Frank Aracil son concepteur, interviewes de David Dufort régisseur et de plusieurs chanteurs. Et au premier chef rencontre avec Pierre Thirion-Vallet qui cumule avec brio et une constante disponibilité une triple casquette : celle de directeur du Clermont-Auvergne-Opéra, celle de metteur en scène de ces très mozartiennes « Noces de Figaro » riches en surprises, et celle en sa qualité de basse, du truculent rôle d’Antonio.

Visite des coulisses et des décors pour les collégiens ©Rachel Z.

 

Certains établissements ont ensuite relevé le défi de pousser plus loin l’aventure en coiffant la casquette de critique musical. Notamment la classe de Louise Seoane, professeur de Français, du collège Teilhard-de-Chardin à Chamalières. Vendredi 15 avril, lendemain de la deuxième représentation des « Noces » à l’Opéra de Clermont-Ferrand, elle accueillait un journaliste et critique, collaborateur de la Fondation Varenne,  Roland Duclos, venu leur ouvrir quelques pistes de réflexion en vue d’une véritable approche rédactionnelle dans la perspective d’un futur compte-rendu. Un très jeune auditoire particulièrement attentif et studieux grâce à la préparation sans faille de leur enseignante. Un travail qui sera bientôt soumis à l’appréciation d’un jury  chargé de couronner les meilleures analyses !

 

(A suivre)