28 avril 2022

Voir et Dire la Guerre : le grand reporter Georges Malbrunot témoigne auprès des lycéens

La Fondation Varenne intensifie son action d’éducation Média en direction des scolaires en initiant l’opération «Liberté de la presse, liberté d’expression». S’appuyant sur un réseau de journalistes experts* exerçant leur métier sur des zones de conflits, ils viendront témoigner et dialoguer avec les élèves sur le thème « Voir et Dire la Guerre». Première rencontre : le 6 mai, au lycée Théodore-de-Banville à Moulins (Allier) avec Georges Malbrunot, Grand Reporter au Figaro, suivie d’une soirée ouverte au grand public en partenariat avec Ciné Bocage, au cinéma CGR.

Georges Malbrunot lors de la cérémonie de remise des Prix Varenne le 29 mars dernier ©FAV

Journaliste, présent depuis trente ans sur le front de plusieurs guerres et conflits, le grand reporter Georges Malbrunot sera à Moulins le 6 mai, à l’invitation de la Fondation Varenne pour témoigner sur les difficultés du métier, les enjeux et les risques pris par les journalistes sur les fronts de guerre. Considéré comme un spécialiste du Moyen-Orient et du conflit israélo- palestinien, Georges Malbrunot a été otage pendant plusieurs mois en 2004 de l’armée islamique en Irak ce qui ne l’empêchera pas de continuer à prendre des risques notamment avec l’interview de Bachar Al Assad en Aout 2013.

«Voir et dire la guerre »…

Dans le cadre d’une action d’éducation aux médias initiée par la Fondation Varenne et animée par Jean-Yves VIF (ex rédacteur en chef du Groupe La Montagne Centre-France) sur le thème « Liberté d’expression – Liberté de la presse », il s’exprimera tout d’abord devant plusieurs classes de lycéens de Banville. Lydia Advenier, proviseur et un groupe d’enseignants, auront préparé sa venue en sensibilisant les lycéens aux contraintes et aux enjeux d’une information libre et indépendante pendant les conflits. La guerre se commente et s’analyse mais au préalable il importe de la rapporter et de la décrire.
Pour y parvenir, la présence sur le terrain se révèle nécessaire pour décrypter les faits, ne pas subir les manipulations et stratégies de communication de tel ou tel belligérant ou parties aux conflits. Dans un contexte de tension internationale et de multiplication de fausses nouvelles, le propos de ce grand reporter expérimenté et rigoureux prendra un intérêt de premier plan.

…et projection du film « Sympathie avec le diable»

Dans un second temps, toujours à l’initiative de la Fondation Varenne en partenariat avec Ciné Bocage de la ville  de Moulins, Georges Malbrunot, dans une séance ouverte au public, échangera au cinéma CGR. Suivra à 19H, la projection du film « Sympathie pour le diable » . Le grand reporter du Figaro partagera son expérience mais également son regard et ses analyses sur les difficultés d’informer sur les terrains sensibles où les choses ne sont jamais aussi claires que l’imagine les citoyens portés par un monde meilleur.

[Lire aussi dans La Montagne]

(A suivre)

Sur le même sujet