Daniel Pouzadoux
sur-titre Qui sommes-nous ? > La Fondation Varenne > Le mot du président

Le mot du président

La Fondation Varenne que j’ai l’honneur de présider depuis plusieurs années est devenue au fil du temps un acteur incontournable du monde de la presse, de l’éducation et de la diffusion de la connaissance.

Daniel Pouzadoux - Président
(Crédit photo Fondation Varenne © : Boualem Sansal et Boris Cyrulnik, invités de la Fondation Varenne pour la présentations de leur livre L’impossible paix en Méditerranée, en 2017).
La Fondation Varenne que j’ai l’honneur de présider depuis plusieurs années est devenue au fil du temps un acteur incontournable du monde de la presse, de l’éducation et de la diffusion de la connaissance.Créée en 1988 à l’instigation de Marguerite Varenne épouse d’Alexandre Varenne, fondateur du journal La Montagne, son rôle principal, grâce auquel lui a été conféré l’utilité publique, est d’assurer dans le temps la protection éditoriale et financière  de La Montagne puis du groupe Centre France.Elle exerce ce rôle sans discontinuer depuis sa création et constitue, au sein de la profession, un exemple pour l’instant quasi unique d’actionnariat indépendant d’un groupe de presse. En complément de cette mission de base, la Fondation remplit statutairement  trois fonctions essentielles, qui sont allées en croissant au fil des années :
  • L’appui à la profession de journalisme et des écoles qui les forment. Ceci répond à la préoccupation d’Alexandre Varenne manifesté dès le début d’avoir des collaborateurs de qualité et faisant honneur à la profession.
L’action de la Fondation sur ce point se retrouve dans les Prix Varenne aux journalistes qui récompensent depuis 30 ans les espoirs et les valeurs sures de la profession. Elle y a consacré près d’un million d’euros.
  • L’Éducation aux médias : cette activité de relation entre les jeunes et leurs médias de proximité est développée en partenariat avec les grands acteurs de la presse et de l’éducation : les syndicats professionnels des différents médias. S’agissant de l’éducation, la Fondation s’appuie sur le Ministère de l’Éducation Nationale ; son outil de relation avec les médias, le CLEMI, les recteurs, la communauté éducative et les parents. Le but de cette activité répond aussi à la préoccupation d’Alexandre Varenne d’avoir aussi des lecteurs bien formés.
La Fondation a consacré depuis 30 ans plus de 2 millions d’Euros à cette activité.
 (Crédit photo Fondation © : En mai 2017, Daniel Pouzadoux et le projesseur Jean-Pierre Massias (président de l’Institut Universitaire Varenne) et le docteur Denis Mukwege)
  • La Diffusion de la connaissance est le troisième axe qui guide la Fondation.  Elle s’appuie sur la pensée, les écrits et l’action d’Alexandre Varenne qui traversa la 3e République en exerçant différents métiers avocat, homme politique, ministre, mais avant tout fondateur du journal La Montagne, dont il assura jusqu’à sa mort la rédaction en chef.
Concrètement cette activité se traduit par les Prix de Thèse Varenne devenue à ce jour le premier prix national en la matière.  2018 sera l’occasion de fêter le 20e anniversaire du concours et l'(édition de la 200e thèse. Par ailleurs et pour compléter son action dans ce domaine, la Fondation a créé un Institut Universitaire Varenne qui la seconde  dans la diffusion des idées du fondateur au sein de différents instances, universitaires, françaises et étrangères. Au cours de ces 30 ans, grâce à toutes celles et tous ceux, qui, à différents niveaux, ont contribué à son développement et son rayonnement, la Fondation Varenne espère avoir rempli les objectifs qui lui ont été fixés par ses fondateurs, d’assurer la pérennité du journal et le maintien de l’esprit d’Alexandre Varenne