Le bourgeois gentilhomme de Jérôme Deschamps, Comédie de clermont, Maison de la culture ©
sur-titre Education aux médias

Lever de rideau sur le palmarès du 3e Prix de la jeune critique théâtre

Publié le

Le jury* du 3e Prix de la jeune critique théâtre organisé avec La Comédie de Clermont a plébiscité encore une fois le talent très prometteur de jeunes lycéennes de l’académie de Clermont-Ferrand. Malgré le confinement et la reprise des cours en pointillés dans les lycées, plus d’une vingtaine d’élèves ont adressé crânement leurs critiques rédigées autour du spectacle Le Bourgeois Gentilhomme de Jérôme Deschamps. Et c’est une réussite !

Le théâtre école de la vie

Le théâtre c’est l’écriture libérée qui s’incarne en prenant la parole en public et la critique ce sont des mots nés de la représentation pour prendre la liberté d’être lus et entendus. Quelques principes de base fondateurs d’une approche critique qui n’ont pas échappé aux collégiens et lycéens de l’Académie de Clermont. Ils se sont crânement mesurés à Molière brillamment servi par Jérôme Deschamps qui mettait en scène Le Bourgeois Gentilhomme du 9 au 13 mars dernier à la Maison de la Culture.
Et pour la troisième année consécutive la Comédie de Clermont-Scène-Nationale marchait main dans la main avec la Fondation Varenne dans le but d’aiguiser les appétits des jeunes spectateurs en les incitant à fréquenter le spectacle vivant – le seul le vrai ! – et dans la foulée réveiller des vocations en développant ce fameux sens critique sans lequel la création et les œuvres resteraient lettres mortes…
Car le théâtre est cette autre école de la vie dont un Albert Camus, génial dramaturge mais aussi journaliste, dont on célèbre le 70e anniversaire de la disparition, soutenait que « les scènes de théâtre étaient [ses] vraies universités ».
La qualité de réflexion et la recherche d’écriture dont ont fait preuve les concurrents témoignent de cette nécessité d’éducation aux médias, vocation de la Fondation Varenne. Si selon Giraudoux « l’heure théâtrale est une heure d’éternité » le temps consacré à la presse est source vive d’un enrichissement infini !

LE PALMARÈS

Grand Prix
Pauline Gillet, lycée Ambroise-Brugière  (Clermont-Ferrand)
[Lire la critique]

1ère mention
Louise Audinet, lycée Claude et Pierre Virlogeux (Riom)
[Lire la critique]

2nde mention
Julie Grandhomme, lycée Ambroise-Brugière (Clermont-Ferrand)
[Lire la critique]

Tous les jeunes critiques en herbe seront récompensés pour leur participation par des bons cadeaux.